Chargement...
Vous êtes ici:  Accueil  >  L'après-déménagement  >  Mais pourquoi, pourquoi vouloir pendre cette pauvre crémaillère ?

Mais pourquoi, pourquoi vouloir pendre cette pauvre crémaillère ?

« La connaissance des mots conduit à la connaissance des choses » disait Platon. “Crémaillère”, par exemple, ça vous parle à vous ? Pourtant, après votre déménagement, il faudra bien la pendre…

C’est certainement dû à la ressemblance avec le mot crémière. Mais depuis ma jeune enfance, quand on me parlait de pendre la crémaillère, j’avais en tête la pauvre effigie de La Laitière accusée de sorcellerie et pendue sur la place du village à côté de sa marmite remplie de yaourt à la vanille. Dès qu’un ami m’invitait à l’inauguration de son nouvel appartement, je ne pouvais m’empêcher d’avoir une triste pensée pour cette pauvre femme innocente ayant marqué la langue française et ses expressions à tout jamais.

Chers lecteurs, alimentés par les même doutes enfantins que moi, je vous donne un indice : cette expression est liée à une “pièce” en plus, petite, sombre, encastrée dans votre mur et dont quelques rares chanceux bénéficient encore dans un coin de leur salon.

Vous déménagez et avez besoin d’une pièce en plus pour stocker vos affaires ?

Inscrivez-vous sur Costockage, premier site de stockage entre particuliers !

Une crémaillère, si vous voulez, ressemble à l’idée qu’on peut se faire d’un croc de boucher. L’origine latine, c’est cremaculum, « qui sert à brûler ». En gros, une crémaillère est une sorte de tige en métal, à crans, que nos ancêtres du Moyen-Âge pendaient dans leur cheminée pour y accrocher leur grosse marmite pleine de soupe ou autres mets.

Inviter ses amis à pendre la crémaillère revenait à les convier pour accrocher cette tige au fond de la cheminée, afin d’y faire chauffer le premier plat cuisiné dans le nouveau logement. Pas si sordide, finalement.

Yves Jacques, Canadien au grand cœur, résume notre propos, crémaillère à la main.

Aujourd’hui, vous avez des gazinières, des micro-ondes et des fours high-tech. Ce qui, pour certains, laisse votre cheminée vide. HINT! Et si vous arrachiez la crémaillère de votre cheminée pour y entreposer les cartons de vos voisins ? Stocker entre particuliers ne devrait pas avoir de limites. C’est notre point de vue, et ça se passe sur costockage.fr.

Et si certains utilisateurs de Super Marmite et de Cookening (les cuisiniers collaboratifs !) ne sont pas d’accord et estiment qu’on peut encore tirer quelque chose de comestible de nos petites cheminées, n’hésitez pas à nous en faire part dans les commentaires !

    Imprimer       Email